Le Rhône promet d'être insolite !

Les serres du parc de la Tête d’Or sous une autre lumiere

Que diriez-vous d’une immersion nocturne dans les grandes serres du parc de la Tête d’Or ? Les 4, 6, 11 et 13 janvier, les équipes du jardin botanique du parc proposent aux Lyonnais de plonger au cœur d’une forêt tropicale, à la tombée de la nuit. 

Une lampe torche montre de près une fleur tropicale rose dans la main du guide
La lumière émise par la lampe torche révèle les couleurs vives de ces fleurs tropicales / © Julie Taisse
vision globale de deux palmiers et arbres présents dans la serre
Les visites nocturnes permettent de découvrir comment les plantes survivent dans leur environnement / © Carla Casadei

L’importance de la lumière

Les participants sont limités au nombre de 15 pour chaque session. Ils peuvent se balader au milieu de cette forêt tropicale, avec pour seule lumière une lampe torche. Ces serres de 900 espèces rassemblent de nombreuses plantes. Celles-ci viennent d’Australie, de Nouvelle-Zélande, d’Amérique et d’Afrique tropicale, de zone équatoriale, ainsi que du Moyen-Orient. L’objectif de ces visites : montrer un secteur du jardin que l’on ne peut pas observer le reste de l’année.

Cette visite insolite d’ 1h30 permet de découvrir ces espaces sous un tout autre angle, où l’importance de la lumière est mise en avant. Jean-Pierre Grienay, jardinier botaniste depuis 27 ans et guide de ces visites d’exception explique : « Lors de ces visites nocturnes, les visiteurs cherchent à découvrir une certaine ambiance. Il s’agit d’une immersion au centre d’une nature exotique, dans une serre chauffée. Ces visites sont complètement différentes de celles proposées la journée. »

Les visites de nuit permettent de voir différemment les plantes et les arbres. Le côté immersif apporte une autre dimension à la visite. Il s’agit d’un bon moyen de comprendre la façon dont les plantes s’adaptent à la lumière dans la nature. Jean-Pierre Grienay précise : « Quand on braque une lampe torche sur une plante ou un arbre, on peut voir la façon dont les feuilles sont réparties ou ajourées pour recevoir un maximum de lumière. C’est plus concret et compréhensible qu’une visite en journée. »

Des visites qui attisent la curiosité

Les visites se déroulent en janvier car c’est le moment de l’année où le jour tombe le plus tôt et où la luminosité est la plus faible. Elles ont lieu après la Fête des Lumières pour éviter qu’il y ait trop de monde. Le jardinier botaniste ajoute : « Il faut garder un côté intimiste à ces visites. »

Cette immersion au cœur de la nature tropicale attise la curiosité de nombreux Lyonnais. En effet, toutes les visites sont au complet jusqu’au 13 janvier. Les participants sont toujours heureux de découvrir les serres sous un tout autre regard, accompagné d’un guide. Il peut répondre à leurs questions et leur décrire les plantes, leur histoire, leur vertu tout en illustrant avec sa lampe torche. Jean-Pierre Grienay précise : « Souvent, les gens qui viennent de nuit reviennent la journée car cela n’a rien à voir. »

Denise Voisin, retraitée de 75 ans, était présente lors de la visite du vendredi 6 janvier. Elle exprime son ressenti : « J’ai trouvé cette visite très intéressante. D’ailleurs, j’aurais souhaité qu’elle dure plus longtemps. C’est la première fois que je participe à une visite guidée nocturne des serres. Je dois avouer que le jeu d’ombre et de lumière, grâce à la lampe torche, permet de mieux comprendre la stratégie de la plante pour s’adapter à son milieu. Je reviendrai faire une visite de jour pour voir la différence. »

Son amie Odette Ricard partage son point de vue. « C’était captivant. Le guide avait des anecdotes pour chaque plante qu’il nous montrait. Il nous a donné des conseils de jardinage. Je suis très satisfaite ! »